Jean-Christophe Rufin from “Immortelle randonnee: Compostelle malgre moi”

« C’est ainsi que les humains d’aujourd’hui, après le long détour des monothéismes, en reviennent parfois a des éblouissements spirituels qui leur font incarner le divin dans les objets de la nature : les nuages, la montagne, les chevaux. Le pèlerinage est un voyage qui soude ensemble toutes les étapes de la croyance humaine, de l’animisme le plus polythéiste jusqu’à l’incarnation de Verbe. Le Chemin réenchante le monde. Libre a chacun, ensuite, dans cette réalité saturée de sacre, d’enfermer sa spiritualité retrouvée dans telle religion, dans telle autre ou dans aucune. Reste que, par le détour du corps et de la privation, l’esprit perd de sa sècheresse et oublie le désespoir ou l’avait plonge l’absolue domination du matériel sur le spirituel, de la science sur la croyance, de la longévité du corps sur l’éternité de l’au-delà. Il est soudain irrigue par une énergie qui l’étonne lui-même et dont, d’ailleurs, il ne sait pas très bien que faire. »

– Of all the pilgrimage accounts I’ve read, Rufin’s is the best thus far. I highly, highly recommend it. It doesn’t look like “Immortelle randonnee” has been translated into English yet, but read it in French if you can.

Citation:  Rufin, Jean-Christophe. Immortelle Randonnée: Compostelle Malgré Moi. Chamonix: Éditions Guérin, 2013. Print.

Advertisements
Quote | This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s